Charges – Planbourgoin et ses chemins

Je m’étends au sud de la ville, de Domarin à Ruffieu. Mais bien qu’occupant une grande surface, je possède une faible densité d’habitants. Riche d’un très beau jardin de ville à la française, agrémenté de jeux pour enfants, j’y accueille les promeneurs pour des moments privilégiés de détente. Mon créateur en 1935, le sénateur maire Robert Belmont, m’appelait « le poumon de la ville ». Aujourd’hui, une stèle récemment rénovée trône dans ce site magnifique et lui rend hommage. J’héberge aussi deux lieux forts fréquentés : la gare SNCF et le cimetière. Quant à mon plateau de Plan-Bourgoin où se trouvent les vestiges du château de Beauregard, il est resté terre agricole et propose de belles ballades pour piétons et cyclistes. Charges, Plan-Bourgoin et ses Chemins : il fait bon vivre chez moi !