Michèle DORLEAC

Présidente de Champaret – Boussieu

04 74 43 92 06

pascal dot dorleac at orange dot fr

Ma famille s'est établie à Boussieu avant la guerre, ma mère était tisseuse chez Schwarzenbach, mon père travaillait chez PCAS (ex MPCD). J'ai fait mes études universitaires à Lyon : Deug sciences sociales appliquées (ISSA) puis Licence d'histoire à Lyon 3. Ces études sont un socle qui m'accompagne encore et me permet d'avoir les outils et le recul nécessaire pour appréhender le monde qui m'entoure. J'ai ensuite passé des concours de la Fonction Publique et je suis rentrée au Trésor Public en 1980 : 13 ans de recouvrement de l'impôt, expérience très riche pour comprendre la réalité sociale et depuis 2000 au service des collectivités territoriales. J'ai vécu quelques années à Lyon mais j'ai très vite choisi de prendre le train tous les jours pour rentrer à Boussieu. J'ai eu la chance de pouvoir revenir habiter dans ce quartier. Boussieu a été créé par la famille Schwarzenbach et organisé selon un système industriel paternaliste. Sa particularité est d'être sur trois communes : Bourgoin, Nivolas-Vermelle et Ruy, il s'est même proclamé à une période « Commune Libre » !... Ici, les habitants se connaissent, se saluent, sont solidaires, comme avant … nous essayons de garder ces valeurs indispensables. Je suis aussi bénévole : soutien scolaire, aide à la langue française et aux démarches administratives, c'était une tradition dans notre quartier d'accueillir les travailleurs de toutes nationalités, l'école fonctionnait comme ascenseur social. Champaret est un quartier plus récent, des années 60, les problématiques sont complètement différentes : besoins d'une population vieillissante, difficultés de vivre dans un contexte de mixité d'âge et de cultures, précarité de certains habitants. J'ai poussé la porte du conseil de quartier en 2010, je trouvais que Boussieu était complètement délaissé. Nous avons pu concrétiser deux projets : l'aménagement du carrefour sur la D1085, très accidentogène et les jeux pour enfants dans le square de l'ancienne école. Depuis 2014 j'ai été élue présidente, je suis accompagnée par Dominique Durand et une équipe très dynamique. Nous travaillons en parallèle sur ces deux espaces de la ville, c'est parfois compliqué, mais il faut trouver un équilibre. Mon souhait est de faire avancer les projets, de laisser la parole aux habitants, pour qu'ils deviennent des acteurs. C'est pour cela que je serai présente à ma permanence<sup>*</sup> dès décembre, afin d'être à l'écoute et de porter la parole de tous.<br/>* Maison des habitants – 1er vendredi de chaque mois, de 10 heures à 11 heures.

Pierre VACHAL

Vice-présidente Conseil de quartier de Champaret – Boussieu

J’ai 69 ans, je suis retraité, père de deux filles et grand-père de deux garçons et une fille. J’habite au cœur de mon quartier, rue de Pouchelon. J’ai travaillé 35 ans pour la société Alsthom comme technicien en électronique. J’ai fait partie dès le départ du conseil de quartier de Champaret-Boussieu. J’ai souhaité me présenter à la vice-présidente suite à la démission de Madame Durand pour m’investir plus dans la démarche de la démocratie participative. Tout au long de ma vie de salarié, et en tant que délégué du personnel, j’ai eu à cœur de m’intéresser aux autres et de les aider. Mon implication dans mon conseil de quartier s’inscrit dans la même logique : s’organiser pour améliorer sa vie d’habitant et rechercher un intérêt général dans la construction collective de projets. Tant dans ma vie professionnelle que dans ma vie personnelle, j’ai toujours respecté mes interlocuteurs à condition cependant qu’ils aient du respect pour moi et ce que je représente. Dans le fonctionnement des Conseils de quartiers, il y a la légitimité de nos représentants municipaux, élus sur un programme et un mandat : ce sont eux en dernière instance qui décident et financent. Le conseil de quartier intervient en amont ou en complément, mais pour être efficace, il ne faut pas être que dans l’affrontement, mais dans la recherche du dialogue.