Champaret – Boussieu

Comment doit-on écrire mon nom ? Champaret ou Champarey ? Voilà une question qui a fait couler beaucoup d’encre avant que ne soit retenu le « t » final. Pour autant, on aurait pu m’écrire « paré ». Car c’est sur l’un de mes champs, joliment décoré, qu’Henri III, de retour d’Italie, a retrouvé sa mère Catherine de Médicis le 4 septembre 1574. En souvenir de cette visite, l’illustre souverain « offrira » à la ville la foire de la Saint-Michel. Bien plus tard, c’est la musique qui a contribué à ma renommée, au travers des centaines de spectacles de la Salle Polyvalente et de la belle aventure de Pantin Pantine, un conte musical commandé à Romain Didier par Gérard Lefebvre, nominé aux Victoires de la Musique et chanté par les enfants des classes musiques de l’école Claude-Chary sur la scène de l’Olympia. Aujourd’hui après une rénovation réussie, la Salle polyvalente s’associe aux autres équipements du quartier pour une belle partition multiculturelle et contemporaine.